Magasin de vélo en ligne
Liquidation du stock - remises jusqu'à -80%1
RETOUR GRATUIT
Livraison gratuite à partir de 99 €6

Tout sur l’éclairage de votre vélo, en version simplifiée

Nous vous aidons à mieux voir, à être visible ainsi qu’à respecter la loi

Les vélos ont besoin de lumière. Vous l’aurez constaté par vous-même : dès que le soleil se couche, il est nécessaire de pouvoir voir où vous allez. En outre, toutes les autres personnes utilisant les routes et les chemins de nos villes et de nos campagnes auront besoin de vous voir. Par conséquent, un éclairage adéquat de votre monture est nécessaire, autant pour vous que pour les autres. Mais alors, quels composants rentrent en ligne de compte et composent un système d’éclairage respectant les règles en vigueur et offrant également une sécurité maximale ? Une lampe de 80 lumens est-elle plus lumineuse qu'une lampe de 50 lux ? Pouvez-vous utiliser votre lampe de casque sur la route ? Nous vous apportons toute la clarté qu’il vous faut dans les paragraphes suivants.

Quel système d’éclairage doit être installé sur un vélo ?

Dans ce paragraphe, nous nous concentrons d'abord sur ce que la loi exige. Sans un équipement de base, il n’est clairement pas avisé de partir en balade avec votre vélo. De plus, nous avons quelques recommandations supplémentaires à vous faire et ce, pour tous les types d’utilisation de votre deux-roues.

Éclairage actif

Un feu avant, un feu arrière, et c'est à peu près tout ? Malheureusement, ce n'est pas aussi simple. Le code de la route français stipule ce qu’il est obligatoire de posséder en matière d'éclairage de vélo et ce, de jour comme de nuit. Comme vous pouvez vous en douter, vous munir d’une lampe frontale ou d’une lampe de poche ne suffira pas. Chez nous, tous les éclairages sont bien sûr approuvés par la règlementation en vigueur pour une utilisation sur n’importe quel cycle.

En France, chaque deux-roues doit obligatoirement disposer d’un phare blanc ou jaune à l’avant (disposant d’une lumière non éblouissante) ainsi que d’un phare rouge à l’arrière.

Par ailleurs, le choix de la source d'alimentation dudit éclairage est libre, vous pouvez donc utiliser un éclairage de vélo sans dynamo. Le phare avant doit inclure une luminosité minimale et surtout une nette réduction de la lumière vers le haut pour ne pas éblouir les autres usagères et usagers de la route. Cet éclairage doit être fixé solidement sur le vélo (s'il n'est pas déjà intégré) et doit être allumé à chaque fois que les conditions de visibilité l'exigent. Même s’il n'est pas obligatoire d'avoir des éclairages à piles sur vous, il peut tout de même faire sombre même en pleine journée. Prenons l’exemple d’un orage d’été au milieu d’une forêt bien étoffée, il serait judicieux alors de vous assurer d’avoir suffisamment d’éclairage supplémentaire avec vous, n’est-ce-pas ?

Éclairage passif

En plus de l'éclairage « actif », votre vélo doit également comporter ce qu’on nomme l’éclairage « passif », qui réfléchit la lumière des autres sources lumineuses (phares des véhicules, éclairage de rue, etc.). Par conséquent, munir votre cycle d’un catadioptre blanc à l'avant ainsi qu’un catadioptre rouge à l'arrière représente une obligation. En outre, le code de la route indique également que des réflecteurs sous les pédales, ainsi que des réflecteurs latéraux orange (placés latéralement dans le rayonnage de chaque roue) sont également indispensables.

© VAUDE

Éclairage non autorisé

Les feux clignotants intégrés directement sur le vélo ne sont pas autorisés (et n'obtiennent pas non plus d'approbation en tant que feux de cycles). Cela garantit une apparence uniforme de tous les vélos sur la route. Cependant, les réflecteurs de lumière supplémentaires ou encore les feux clignotants que vous pouvez par exemple, porter sur vous-même, votre casque ou encore votre sac à dos ne font pas l’objet d’une interdiction et s’avèrent souvent très utiles. En revanche, les lampes de casque conçues pour d'autres sports (comme la course à pied ou encore l'escalade) sont quant à elles interdites sur un deux-roues, car leur faisceau lumineux peut éblouir.

Guide d'achat : batterie vs dynamo moyeu

Lors de l’achat d’un nouveau vélo, un choix fondamental concerne souvent l’alimentation électrique de l’éclairage du deux-roues en question. Il est bien sûr possible d'équiper un cycle d’un éclairage dynamo moyeu après coup et de le câbler. Cependant, l'installation ultérieure de lampes à piles représente une alternative beaucoup moins chère et plus simple.

Dynamo moyeu

Très courant, l’éclairage par dynamo moyeu utilise la force de propulsion actionnée par chaque cycliste, afin d’alimenter électriquement les phares. Par rapport aux dynamos latéraux traditionnels, ce système plus moderne ne nécessite que peu d’entretien, est silencieux et fonctionne indépendamment de la météo. En outre, son installation solide sur chaque cycle représente un avantage primordial. Cela vous garantit plus de flexibilité, sans avoir constamment à penser à emporter des lampes complémentaires avec vous. De plus, vous n'avez pas non plus à vous soucier de décharger quelconque batterie. Les lumières alimentées par un système de dynamo modernes offrent également une fonction de feu de stationnement, de sorte que votre éclairage reste allumé lorsque vous tournez à gauche en plein milieu de la route, par exemple. Par rapport à tous ces critères, ce système représente le meilleur choix pour tous les vélos utilisés régulièrement au quotidien.

Lampes à batterie

Le plus grand avantage du système de dynamo moyeu est en même temps son inconvénient majeur : elle est intégrée fermement dans la roue. Cela signifie donc que vous devrez transporter son poids avec vous, même lorsque vous n'avez pas besoin de lumière du tout. Si votre vélo n'est pas équipé d'usine d'une dynamo, la conversion se complique relativement et le prix s´élève en conséquence. En effet, il vous faudra en tout cas prévoir un budget à trois chiffres pour cela. Pour la même somme, vous obtiendrez plusieurs sets d’éclairage à piles. Le montage se déroule aisément en quelques minutes et presque toujours sans outils, vous pourrez donc les installer et les désinstaller rapidement selon vos besoins. En outre, cela rend votre éclairage de vélo plus sécurisé contre le vol car vous pourrez le stocker en toute sécurité dans votre sac.

En résumé, nous vous conseillons d’opter pour un éclairage à batterie si vous souhaitez avant tout rester flexible. Il est particulièrement adéquat par exemple si vous passez régulièrement d'un vélo à l'autre, ou si vous faites du vélo sportif et que vous souhaitez emporter votre lumière seulement quand vous en avez vraiment besoin.

À quel point les Lumen, Candela et autres Lux éclairent-ils ?

L'utilisation régulière de trois unités de mesure différentes (Lumen, Candela et Lux) pour indiquer la luminosité des éclairages de vélo ne simplifie pas nécessairement la prise de décision d'achat.

Lumen

L'unité de mesure Lumen indique la puissance lumineuse totale d'une lampe. Il s’agit donc d’un bon point de départ pour pouvoir comparer. Cependant, ce qui compte pour vos yeux n'est pas la puissance totale de votre lampe, mais la quantité de lumière qui atteint la zone que vous devez éclairer durant votre balade à vélo. Tous les Lumen du monde ne vous serviront à rien s'ils éclairent des zones qui ne sont pas pertinentes pour votre sécurité.

Candela

L'unité de mesure Candela, tout comme le Lumen, indique la puissance « émissive » d'une lampe, mais tient également compte de son angle de diffusion. Elle est donc légèrement plus informative, mais ne convient pas non plus comme unique mesure. Car même avec la Candela, vous ne pourrez mesurer que la performance de la lampe et non la luminosité de la route devant vous ou encore la répartition de la lumière.

Lux

Enfin, le Lux est une unité de mesure de la lumière incidente. Cette dernière n'est guère informative non plus : avec un pointeur laser par exemple, vous atteindrez plusieurs fois la luminosité de 10 Lux. En tant que lampe de vélo, cette unité est inadaptée car sa puissance lumineuse n’est concentrée que sur une petite zone.

Il est évident que vouloir comparer différentes lampes uniquement en fonction de leurs données techniques est plus ou moins voué à l'échec. Par exemple, vous ne jugeriez pas une platine vinyle HiFi uniquement en fonction de sa capacité à diffuser un volume sonore important de musique, n'est-ce pas ? En définitive, vous ne trouverez l’éclairage idéal pour vous que si, en plus des données techniques telles que la luminosité (quelle que soit l'unité de mesure), vous prenez également en compte l’aspect de la lumière dans votre décision. Mais attention : chaque fabricant a ses propres mesures, vous ne pourrez donc pas comparer directement les valeurs de différentes marques.

Trois exemples parfaits d'éclairage de vélo

Ce que la loi impose n'est pas toujours suffisant. En plus des éléments déjà obligatoires, vous pourrez également compter sur vos vêtements. Si les vêtements de couleur jaune ou rose fluo sont courants, ils ne vous rendront pas vraiment plus visibles dans l'obscurité, lorsque vous en avez le plus besoin. Dans cette situation, de petits éléments réfléchissants peuvent déjà contribuer à vous assurer une plus grande visibilité. En particulier au niveau des pieds ou des jambes, vous pouvez obtenir un effet significatif en relativement peu d'efforts (par exemple, une simple bande réfléchissante suffit). Nous avons donc sélectionné pour vous la combinaison parfaite de lumières et de réflecteurs pour trois scénarios de vie.

© VAUDE

La vie quotidienne en ville

Vous habitez dans une grande ville où tous vos déplacements se font aisément à vélo. Le mauvais temps ne vous empêche pas de faire du vélo, c'est pourquoi vous avez délibérément opté pour un vélo équipé d'une dynamo. La puissance de vos lampes n’est alors que secondaire pour vous. Vous en avez surtout besoin pour être visible sur les routes déjà éclairées. Pour cette raison, une bonne visibilité latérale et des feux de position sont des détails très importants. Les réflecteurs sur votre vélo seront complétés par des bandes réfléchissantes autour des deux chevilles, maintenant votre pantalon hors des rayons. Votre sac à dos doté d'une housse avec des éléments réfléchissants accroit votre sécurité. Non seulement elle vous protège de la pluie, mais elle est aussi très visible en raison de votre position assise droite.

Wowow Crossroad Gilet de sécurité
Wowow Crossroad Gilet de sécurité, jaune
Wowow
Prix conseillé 16,99 € 7,99 €
- 52 %
PROMOS
© Orbea

La navette en rase campagne

Entre votre lit et votre lieu de travail, il y a environ 20 kilomètres, dont la grande majorité sur une piste cyclable rectiligne le long d'une route de campagne. Sans collines ni virages. Pour avancer rapidement, vous préférez enfourcher votre vélo de course que vous utilisez parfois de manière plus sportive le week-end. C'est pourquoi vous utilisez des lampes à batterie puissantes que vous pouvez monter et démonter en un rien de temps. La piste cyclable est étroite, donc un éclairage balayant large n'est pas très important pour vous. En revanche, une grande puissance est indispensable, car à la campagne, il n'y a pas de réverbère tous les 50 mètres. Vous pouvez ajouter des accents supplémentaires avec un feu arrière intégré à votre casque et des sur-chaussures en matériau réfléchissant. Dans votre cas, pas besoin de housse sur votre sac à dos – elle flotterait ne serait pratiquement pas visible position assise sportive sur votre vélo de course.

Red Cycling Products Urban RL Comp Casque
Red Cycling Products Urban RL Comp Casque, noir
Red Cycling Products
59,99 € * 13,99 €
- 76 %
PROMOS
MonkeyLink MonkeyLight 100 Lux Connect Éclairage avant
MonkeyLink MonkeyLight 100 Lux Connect Éclairage avant
MonkeyLink
MonkeyLight 100 Lux Connect Éclairage avant
Prix conseillé 109,99 € 63,99 €
- 41 %
PROMOS
LIVALL BH51M Neo Casque multifonction
LIVALL BH51M Neo Casque multifonction, gris
LIVALL
Prix conseillé 179,99 € 128,99 €
sans frais d'expédition
- 28 %
PROMOS
PEARL iZUMi AmFIB Surchaussures
PEARL iZUMi AmFIB Surchaussures, noir
PEARL iZUMi
Prix conseillé 89,99 € 25,99 €
- 71 %
PROMOS
VAUDE Luminum Guêtres de cyclisme
VAUDE Luminum Guêtres de cyclisme, noir
VAUDE
Prix conseillé 35,00 € 27,99 €
- 20 %
PROMOS
© VAUDE

Les randonnées en tout-terrain

Les randonnées en forêt sont pour vous un moyen de vous évader du quotidien tout au long de l'année. Lorsque la nuit tombe, vous avez besoin de beaucoup de lumière sur les chemins forestiers sinueux. C'est pourquoi votre guidon est équipé d’une lampe frontale puissante avec un éclairage aussi large que possible, rendant également de bons services sur la route avant d’atteindre les sentiers. En forêt, vous allumez une lampe de casque. Celle-ci n'aurait rien à faire dans la circulation routière, car sa puissance brutale éblouirait les autres usagers et usagères de la route. Mais en forêt, personne ne vient à votre rencontre et vous souhaitez repérer les obstacles à temps. La visibilité passive n'est pas aussi importante en forêt que sur la route, c'est pourquoi les éléments réfléchissants discrètement placés dans vos vêtements y suffisent.

Réglage de l'éclairage du vélo

En ce qui concerne le réglage de l'éclairage du vélo, vous pouvez surtout améliorer l'orientation verticale du phare avant. S'il est réglé trop haut, vous éblouissez le trafic en sens inverse. S'il est trop bas, un point lumineux très clair illumine un petit espace juste devant votre roue avant, alors que le reste du parcours reste plongé dans l’obscurité. Pour vous orienter, placez votre vélo contre un mur et positionnez la limite clairement visible entre la zone claire et la zone sombre juste en dessous de la hauteur du guidon. Vous éviterez ainsi à coup sûr d'éblouir les autres personnes dans la circulation routière.
Le réglage du feu arrière est moins compliqué. Ici, il s’agit seulement de veiller à ce qu'il ne soit pas caché par des sacoches de selle ou autre et, dans l'idéal, qu'il soit également visible sur le côté.

Optez pour le bon entretien

Une fois que vous aurez trouvé le bon jeu de phares pour votre vélo, vous pourrez bien sûr l'utiliser le plus longtemps possible. Bonne nouvelle : les LED ont une durée de vie nettement plus longue et sont plus robustes que les lampes halogènes ou même les lampes à incandescence, et elles survivront probablement à votre vélo ! Néanmoins, quelques points sont à prendre en compte pour prolonger la durée de vie de votre éclairage.

Système de dynamo

Les dynamos de moyeu sont très robustes, car ce sont des unités étanches vers l'extérieur, mais elles affichent tout de même des points faibles. Les contacts et les câbles sont sensibles aux dommages et à la corrosion. Si l'éclairage ne fonctionne plus, il est fort probable que la cause se situe à ce niveau. Vérifiez donc régulièrement que les câbles ne sont pas cassés et vaporisez de temps en temps un peu de spray de contact sur les jonctions. Il est également très utile de ranger votre vélo au sec, car l'humidité est l'ennemie de tout système électrique et les dommages causés par l'eau aux roulements à billes ou au système électrique sont les principales causes de dommages sur une dynamo de moyeu. Réparer une dynamo de moyeu coûte cher, si tant est que vous trouvez un atelier capable d'effectuer de telles réparations.

Lampes de vélo à batterie

Comme ces lampes n'ont pas de câbles et sont des unités autonomes, elles sont moins sensibles aux dommages causés par la corrosion. Il n'y a toutefois aucun mal à les essuyer avec un chiffon sec après un trajet sous une forte pluie. Si vos éclairages sont alimentés par des batteries, il vaut la peine d'en prendre soin, surtout si la batterie est fixée dans lampe. Stockez votre lampe à température ambiante et essayez d'éviter de décharger complètement la batterie. Il est particulièrement important d'éviter de conserver une batterie vide pendant une longue période – chargez les batteries avant vos vacances d’été, vérifiez l'état de charge toutes les deux semaines et connectez-les au chargeur si nécessaire.

Les meilleures marques d'éclairage pour vélo

Vous êtes sur le point d'acheter de nouveaux éclairages pour votre vélo ? Vous aurez tout intérêt à miser sur la qualité. Ces marques fournissent depuis longtemps d'excellents éclairages dans tous les segments de prix. Vous trouverez certainement l'éclairage qui vous convient dans leur assortiment.

Busch & Müller

Les spécialistes d’Allemagne fabriquent des lampes et des réflecteurs depuis 1925. Que ce soit pour la dynamo, la batterie ou le vélo électrique, vous trouverez une lampe adaptée à vos besoins dans leur vaste choix. Unique en son genre : la disponibilité des pièces de rechange combinée à l'excellent service clientèle. Si vous faites tomber une lampe et qu'une pièce se casse, il y a de fortes chances que vous puissiez racheter la petite pièce dans la boutique de pièces détachées de l'entreprise.

Lezyne

« Lezyne » ne rime pas avec « design » par hasard – les lampes de la marque sont généralement constituées d'un boîtier en aluminium solide aux formes reconnaissables entre toutes. Contrairement à de nombreuses autres entreprises, Lezyne se limite à des éclairages sans fil pour le vélo, dont les batteries sont fixes et qui se rechargent via port USB. Chaque modèle est fixé au vélo à l'aide d'une large bande élastique – détail particulièrement pratique sur les vélos de course avec guidon aérodynamique et tige de selle au diamètre non rond.

SIGMA SPORT

Vous trouverez dans l'assortiment de SIGMA SPORT des éclairages sans fil allant des moins chers aux plus futuristes. Les plus petites variantes sont de bonnes options pour le trafic urbain occasionnel, tandis que les plus grands modèles disposent de suffisamment de puissance pour rouler sur des routes non éclairées. Et pour les randonnées en VTT dans les forêts sombres, il existe plusieurs lampes pour casque au choix, qui vous permettront de passer en toute sécurité les virages les plus serrés.

Trelock

Les fabricants d’Allemagne Trelock proposent tout ce que vous pouvez souhaiter en matière d'éclairage de vélo : des lampes à dynamo ou pour vélos électriques ainsi que des lampes avec recharge USB ou à utiliser avec des piles. L'affichage à la minute près de la durée d'éclairage restante sur de nombreuses lampes USB est unique en son genre.

Nos options phares

Busch + Müller Lumotec Lyt B N senso plus Lumière avant LED
Busch + Müller Lumotec Lyt B N senso plus Lumière avant LED, argent
Busch + Müller
Prix conseillé 35,99 € 16,99 €
- 52 %
PROMOS

Sans ressembler à un sapin de Noël – restez visible

© GORE

Même avec un système d'éclairage de haute qualité sur votre vélo, vous ne pourrez pas transformer la nuit en jour. Mais vous pouvez faire en sorte d'être bien visible pour les autres sans vous couvrir de lampes et de réflecteurs comme un sapin de Noël. En outre, le choix de la bonne lampe vous garantit, même en automne et en hiver, une visibilité optimale à toute heure du jour et de la nuit pour avancer en toute sécurité. Gardez ainsi votre indépendance pendant les saisons où la plupart des gens se déplacent en voiture ou en bus.

Éclairage de vélo : Foire aux questions (FAQ)

Quels sont les avantages des éclairages à LED pour les vélos ?

Comparées aux ampoules à incandescence et halogènes, les LED sont plus lumineuses, affichent une durée de vie plus longue et nécessitent beaucoup moins d'énergie pour le même rendement lumineux. Il n'est donc pas étonnant que les LED se soient imposées presque partout où l’on recherche de la lumière. Si vous achetez de nouveaux éclairages pour vélo, misez sur l'avenir et veillez à ce qu'ils fonctionnent avec des LED.

Puis-je ajouter des lumières LED à mon vélo ?

Vous pouvez bien sûr compléter votre éclairage de vélo avec des lampes LED. De toute façon, la quasi-totalité des éclairages de vélo disponibles sur le marché est désormais équipée de LED. Lors de la mise à niveau d'un système à dynamo, il faut toutefois faire attention à deux choses : vous ne pouvez pas simplement changer l'ampoule, mais vous devez installer une lampe entièrement adaptée aux LED en raison de la modification du comportement de rayonnement et de la consommation d'énergie. De plus, la tension de la dynamo doit être adaptée à la LED. Il existe des lampes de vélo à LED qui fonctionnent avec une puissance de 1,5 watt provenant de dynamos adaptées. Les dynamos plus anciennes fournissent 3 watts pour les ampoules gourmandes en énergie, de nombreux éclairages à LED s'en accommodent également.

Quelle devrait être la durée de vie de la batterie de mon éclairage de vélo ?

Vos lampes devraient toujours durer un peu plus longtemps que le plus long trajet que vous avez prévu, afin de pouvoir faire face à des incidents imprévus et que vous ne vous retrouviez pas dans le noir à la fin du tour. Si votre trajet jusqu'au travail ne dure que 20 minutes, une lampe légère dotée de petites batteries et d'une faible autonomie feront l’affaire. Plus vos trajets sont longs, plus la capacité de la batterie doit être importante. Si vous faites régulièrement de longs trajets avec la lumière, envisagez un système d'éclairage avec dynamo de moyeu.

Existe-t-il un éclairage spécial pour VTT ?

Il existe bien sûr des éclairages spéciaux pour VTT, qui sont particulièrement adaptés aux besoins des randonnées hors route. Dans ce cas, vous avez besoin d'un éclairage plus puissant, car il n'y a souvent pas d'autres sources de lumière – et d'un éclairage balayant plus large. Les lampes de casque sont également très appréciées en VTT, car elles éclairent là où votre regard se porte, ce qui est particulièrement important sur les routes sinueuses. Pensez toutefois qu’il est nécessaire qu'une lampe soit directement fixée sur votre vélo dans la circulation routière.

Existe-t-il un éclairage spécial pour les vélos de course ?

Les vélos de course sont rarement équipés d'un éclairage fixe, mais il existe tout de même quelques lampes qui sont particulièrement légères, aérodynamiques et néanmoins très performantes. Pour le marché de niche des courses d'ultra longue distance, où de nombreux coureurs et coureuses roulent avec des dynamos de moyeu, il existe de petits éclairages très élégants pour le fonctionnement à dynamo. En outre, certains feux arrière sont spécialement conçus pour être fixés sur les formes spéciales, au diamètre n´étant pas rond, des tiges de selle de vélo de course modernes.

Existe-t-il des éclairages de vélo spéciaux pour les vélos électriques ?

Il existe bien sûr des éclairages spéciaux pour vélos électriques, alimentés par la batterie du vélo. Les avantages sont évidents, car vous n’avez plus à traîner le poids d'une dynamo et vous ne devez penser qu'à charger une seule batterie. La pose après achat peut toutefois être compliquée selon le vélo. Il est préférable de demander conseil pour savoir quelle lampe est compatible avec votre vélo et de confier l'installation à un atelier spécialisé, car dans le pire des cas, il faudra démonter le moteur.

Quels sont les avantages des éclairages de vélo rechargeables ?

Les lumières rechargeables sont parfaites si vous ne souhaitez pas rouler régulièrement avec les phares allumés. Vous pouvez les monter sur votre vélo uniquement lorsque vous en avez vraiment besoin et rouler sans poids supplémentaire. Vous avez ainsi de la place sur le guidon pour d'autres accessoires. Les lampes à piles fournissent en outre toujours de la lumière, même à l'arrêt. Cela aide énormément lorsque vous devez par exemple réparer un pneu dans l'obscurité ou chercher vos clés dans la sacoche du porte-bagages. Les lampes rechargeables sont également plus économiques : contrairement aux éclairages de vélo avec des piles normales, vous pouvez facilement recharger les batteries et vous n’avez pas besoin d'en acheter régulièrement de nouvelles.

Quelles sont les sanctions encourues si mon vélo n'est pas équipé d'un éclairage ?

En France, Belgique et Suisse, faire du vélo sans éclairage est une infraction au code de la route. Les amendes vont de 11 à 38 euros en France, de 20 à 60 CHF en Suisse et à partir de 58 euros en Belgique. En Suisse les phares des vélos électriques doivent également être allumés en journée. Les éventuels dommages et intérêts et la responsabilité en cas d'accident ne sont bien sûr pas inclus ! Renseignez-vous sur les pages officielles affichant en temps réel tout éventuel changement de législation.

Y a-t-il des prescriptions spéciales pour l'éclairage des vélos ?

Oui. Entre autres, la couleur et la densité importent. Votre éclairage ne doit être ni trop faible ni trop fort et de la bonne couleur au bon endroit (comme en voiture). Pensez que la meilleure lumière, si elle est recouverte de saleté, de vous sera d’aucune utilité, ni pour éclairer votre chemin ou ni lors de votre argumentaire avec les forces de l’ordre. Par ailleurs, l’usage d’éclairages clignotants fixés au vélo (non à votre équipement) est interdit ! Il peut exposer à des amendes bien plus élevées que le simple manque de lumière. Le clignotement étant réservé à des significations précises dans le langage du code de la route (indication de changement de direction, etc.)

Que signifie le sigle « StVZO » ?

Dans la description ou même dans le nom de certains feux, vous trouverez l'abréviation « StVZO ». Il s'agit de l'abréviation correspondant à « Straßenverkehrs-Zulassungs-Ordnung », le nom de la réglementation allemande qui régit l'homologation technique de tous les véhicules en Allemagne. Avec ses instructions techniques complémentaires, il contient également des prescriptions très strictes pour l'éclairage des vélos, devant expressément être conforme à ces règles pour être autorisé à être vendu en Allemagne. C'est pourquoi de nombreuses marques proposent leurs modèles dans une version destinée au marché allemand et les étiquettent « StVZO ». Les produits homologués ainsi achetés sur Bikester depuis la France, la Suisse ou la Belgique, sont un gage de qualité et de sécurité. La législation allemande sur la circulation à vélo étant en effet l’une des plus strictes au monde.

Comment savoir si un éclairage de vélo est homologué « StVZO » ?

En Allemagne, l'Office fédéral pour la circulation des véhicules à moteur contrôle tous les éclairages, les éclairages approuvés reçoivent un numéro K (la marque de contrôle de l'Office fédéral pour la circulation des véhicules à moteur) et une ligne ondulée. Cherchez ces caractéristiques sur votre lampe. Elles sont souvent très petites et/ou cachées à l'arrière.

Qu'est-ce qu'une dynamo de moyeu ?

Dans le cas d'une dynamo de moyeu, toute la production d'électricité a lieu dans le moyeu avant. Cela présente plusieurs avantages par rapport aux dynamos latérales, aujourd'hui passées de mode, dans lesquelles une petite roue est entraînée sur le côté du pneu. Les dynamos de moyeu fonctionnent indépendamment des conditions météorologiques et sont nettement plus silencieuses. En outre, elles affichent une durée de vie plus longue, car leur système électrique est bien protégé à l'intérieur du moyeu.

Comment allumer une dynamo de moyeu ?

Il n'est pas nécessaire d'allumer les moyeux dynamo, car ils fournissent du courant dès que la roue tourne. Sur de nombreuses lampes, un petit interrupteur vous permet toutefois d'allumer simultanément les feux avant et arrière. Les modèles particulièrement pratiques sont équipés d'un petit capteur qui allume automatiquement la lumière dès que la nuit tombe.


Vous trouverez plus d'informations ici